CORRESPONDANCE

Instantané d'une conversation photographique qui se développe depuis 2012, la performance Correspondance pour le Cercle Chromatique actualisera le dialogue des images. Elle prendra corps avec une double projection que B.Duport et S.Pichard activeront de façon contextuelle et spécifique à l'amphithéâtre de morphologie de l'Ensba de Paris. Ce projet s'articule donc en 2 parties distinctes. D’une part la Correspondance proprement dite, par mail, qui prend à chaque échange une direction, un sens inattendu. Il rend compte tout à la fois des choix artistiques de chacun, de déplacements et plus largement d'événements contemporains. Le sens des images n'y est jamais arrêté. Il est transformée par la suivante qui altère la précédente et les artistes restent surpris par l'image toujours différente que celle attendue. D’autre part les performances qui permettent l'élaboration d'une rencontre avec le spectateur dans un lieu donné et qui deviennent un marqueur, un état momentané de ce projet sans fin. Correspondance est ainsi le gout de l'expérience du dehors, la condition d'une ouverture.
La performance sera suivie d’une table ronde, dont la modération sera assurée par Magali Nachtergael, critique d’art et commissaire d’exposition, dont « Cartes postales, nouvelles d’un monde rêvé » à Arles en 2019.

Reporter en format en ligne au 5 décembre 2020, à l'amphithéâtre de morphologie, aux Beaux-Arts de Paris.
 
Sous réserve du respect des mesures liées au COVID-19, la date peut toutefois être reportée de nouveau, au quel cas nous vous enverrons un erratum.